recherche

Minute recherche :
Le textile tissé pour des matériaux composites

Portrait du chercheur

François Boussu

Enseignant chercheur à l’ENSAIT, François Boussu est spécialisé dans la mécanique et le tissage appliqués aux matériaux composites textiles. Ses expertises de recherche sont notamment : la fabrication de tissus 3D, le comportement mécanique des tissus 3D, le développement de gilets pare-balles avec tissus multicouches et le blindage de véhicules avec tissus 3D.

 De nouvelles solutions de protection à l'impact

La première thématique de recherche de François Boussu concerne l’étude des phénomènes d’impact sur les structures textiles souples (gilet pare-balle) ou rigides (blindage de véhicule). Pour cela, l’idée consiste à comprendre les conséquences d’un impact par balles, par couteau ou pic à glace, etc. sur les différents types de structures tissées 3D. Cette thématique de recherche est notamment développée grâce au soutien financier de programmes de recherches publics et privés.

Un gilet pare-balles adapté au corps féminin après différents impacts de balles

Coupe transversale des solutions de tissus 3D pour une nouvelle solution de blindage de véhicule

 De nouvelles structures composites

La deuxième thématique de recherche consiste au développement de nouveaux matériaux composites par l’étude du comportement mécanique des structures tissées multicouches, appelés tissus 3D. Ceux-ci se constituent par empilement de plusieurs couches de tissus, reliés par entrecroisement des fils. Cette recherche permet notamment de rendre les tissus plus légers tout en restant très résistants. Ainsi, ces nouveaux matériaux pourront s’appliquer aussi bien dans l’aéronautique et l’aérospatiale que dans le transport terrestre et maritime. Mené par le laboratoire GEMTEX de l’ENSAIT, cette thématique de recherche bénéficie de soutiens financiers aussi bien publics que privés.

Quelques illustrations de comportements mécaniques des tissus 3D

D’autres projets de recherche sont également développés par François Boussu tels que le développement d’un nouveau banc de perforation pour des tests d’impact, l’adaptation des équipements de protection sur le corps humain (gilet pare-balles pour femme par exemple), l’utilisation de nouveaux matériaux fibreux biodégradables et recyclables, …

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email